LES VOYEURS MODERNES

  épreuves argentiques - 2000 / 2005 - 50x50cm à 50x65cm

Quand j’ai commencé mon travail sur la sexualité au début des années 80s, cette démarche avais un sens car il manquait réellement

quelque chose pour faire le lien avec des œuvres comme celle de Man Ray, Hans Bellmer ou Pierre Molinier qui avaient marqués

leur temps ; quelque chose qui témoigne de la sexualité de cette fin du 20ème siècle, à l’écart de l’hypocrisie ambiante ; quelque chose

qui parle du désir sans bornes et pas simplement de cet érotisme commun cher aux publicitaires.

Mon travail à changé avec l’arrivée d’internet. Tout d’un coup celà n’avait plus aucun sens, non qu’il me fallait renier ce que j’avais fait

jusqu’alors, mais simplement trouver une réponse à cette banalisation suicidaire de l’image. Le sexe ne vaux que s’il est mystérieux,

énigmatique et paradoxal, mais la surenchère ne fait que banaliser le propos. Les manipulations sur ordinateur creusent encore la brèche

qui sépare le désir de la frustration, et finissent par rendre inaccessibles les corps faussement offerts.

Au final, mon travail n’a pas radicalement changé, il s’est simplement débarrassé de ses oripeaux pour ne garder que l’essentiel.

Il est devenu plus critique.