Différentes épreuves argentiques sur papiers anciens (circa 1950-1980)

tirages par contact 13x18cm.

ECLIPSES, STARS AND PLANETS (2010- 2011)

Le spectacle des étoiles est sans aucun doute le sujet le plus vaste et le plus lointain qu’il soit possible

de photographier depuis la terre. Faire entrer cet univers dans un studio de quelques mètres carrés est

à la base de cette proposition. Le photographier et rendre crédible les images ainsi produites, par des

procédés qui ont plus à voir avec Georges Méliès qu’avec la retouche numérique, en est le moteur.

Les épreuves photographiques réalisées d’après des négatifs de grand format, sont tirées par contact

sur des papiers anciens, périmés et souvent altérés, qui leur donnent valeur de documents et,

par conséquence, une certaine aura d’authenticité.

Au final, le spectateur est abusé par le réalisme de ces simulations et Gilles Berquet en profite pour

faire passer d'improbables chimères pour des phénomènes naturels.

Solar system 01

impression numérique sur papier baryté (dimensions variables)

Solar system 02

impression numérique sur papier baryté (dimensions variables)

Galaxy 01

impression numérique sur papier baryté (dimensions variables)

Satellite 01

impression numérique sur papier baryté (dimensions variables)

Human in space

impression numérique sur papier baryté (dimensions variables)

SOLAR SYSTEMS AND GALAXIES

Entre ses mains, la photographie est un jeu dont les règles n'ont d'autres but que de produire de la magie.

Ainsi, lorsqu'il projette d'emprisonner un Système Solaire dans ce même espace confiné, il se donne comme

contrainte de n'utiliser qu'une seule source de lumière : unique soleil au cœur de l'installation.

Par un savant dispositif d'objets miroitants et de loupes, autant de petites planètes et de satellites qui gravitent

dans l'espace, se matérialise une étrange nébuleuse qui s'étire et se fond dans un simulacre de nuit étoilée.

On dit communément de la Photographie qu'elle arrête le temps. Celle de Gilles Berquet

donne l'impression de le dilater sous l'effet de l'apesanteur, sans toutefois le figer totalement.

Cette photographie est comme un silence suspendu entre deux mondes. Il raisonne encore

du vide assourdissant du cosmos, à l'image de l'ultime demeure de l'astronaute

de 2001 l'Odyssée de l'Espace à l'issue de son voyage sidéral.